Chercheurs d'aplomb







L’aplomb est le fruit de l'évolution naturelle de l'homme comme en témoigne les enfants découvrant la marche. Pourtant, cet acquis ne résiste pas à nos modes de vie occidentaux.

La recherche de l’aplomb commence par la prise de conscience que certaines douleurs chroniques ou ponctuelles dans le corps sont la conséquence d'une posture physique non adaptée, d'une tension dans le corps, et qu’un relâchement plus profond est possible.

Notre corps est-il vraiment détendu ? Assis, debout, accroupi, autant de situations dans lesquelles le corps peut retrouver un certain confort et même avec la nécessité de tendre certains muscles, une détente est possible.



Avez-vous déjà vécu cette expérience en début de nuit, le corps est allongé et en théorie apaisée. Au bout de quelques minutes, lorsque le sommeil arrive, cette sensation de tomber littéralement dans le vide vous réveille en sursaut : 

Le corps a retrouvé ce profond relâchement jusqu'à nous surprendre.

Il est possible de réaliser cet exercice éveillé et d’inviter la relaxation, allongé sur le dos, reposé. Vous vous rendrez compte que le corps peut encore être détendu, que telle zone est contractée et peut encore se détendre. Portez votre attention sur les muscles, le bassin, la poitrine, etc., et accompagnée d'une respiration calme et fluide, vous pourrez encore adoucir ces zones, jusqu’à ce que le sol vous porte.

L’aplomb permet de ressentir cette détente debout, étape par étape. Dans cette posture le corps trouve l'équilibre sans forcer, les muscles du dos sont relâchés et le bassin détendu, la colonne vertébrale s’étire à la verticale sans tension, la respiration libérée monte le long de celle-ci, derrière le dos.




La condition sine qua non à cette posture est un bassin anté versé et détendu, afin que la colonne puisse prendre appui sur ce socle sans pression dans les lombaires, et retrouver sa courbure naturelle.


Une fois le bassin anté versé relâché, l'idée est de trouver l'équilibre en ajustant les paramètres de relâchement et d’extension, la colonne vertébrale prend appui sur le socle du bassin et s'étire avec la respiration.

Le paradoxe est que plus on va sentir le relâchement du corps avec l’aide de la gravité, plus la colonne va pouvoir s’étirer et véhiculer l’énergie qui provient du bassin. 

Cette recherche de l’aplomb nécessite au début un certain effort, avec cet aller-retour entre une attention sur les sensations du corps et le réajustement continu des paramètres nécessaires.
Mais cet effort devient au fil des semaines et des mois un plaisir et un jeu, car un relâchement qu'on a pu oublier est possible et s’installe.

Les changements opérés sur toute la chaine musculaire et articulaire vont au-delà de l’anatomie, l’attitude nécessaire pour trouver l'aplomb et apporter cette relaxation dans le corps va de pair avec un apaisement du mental.
En prendre conscience pour ré éduquer le corps permet d'entrer en relation avec notre espace intérieur.



Articles associés : "Retrouver l'aplomb"    "La pratique de l'aplomb"